Intervenants

Découvrez les 14 intervenants qui vont rythmer cette journée

Ouverture

Jean-François Balaudé

 

Jean-François Balaudé est Professeur des universités en philosophie ancienne. Ancien Président de l’Université Paris Nanterre, il préside actuellement le Campus Condorcet regroupant onze établissements d’enseignement supérieur et de recherche de forte notoriété internationale. Le Pr Jean-François Balaudé poursuit l’ambition de transformer en profondeur les approches et les pratiques de recherche, de formation et de valorisation au sein des sciences humaines et sociales comme à leurs interfaces avec d’autres sciences.

©Raphaël de Bengy, Campus Condorcet

Frédérique Calandra

 

Frédérique Calandra est Déléguée interministérielle à l’aide aux victimes. A ce titre, elle coordonne l’action publique en matière de suivi et d’accompagnement des victimes d’actes de terrorisme, d’accidents collectifs, catastrophes naturelles, sinistres sériels et infractions pénales. Représentante du Garde des Sceaux au sein de l’Assemblée générale du groupement d’intérêt public Centre national de ressources et de résilience (Cn2r), elle en assure la présidence depuis le 7 avril 2021.

Conférenciers

Patrick Boucheron

 

Patrick Boucheron est Professeur au Collège de France depuis 2015, titulaire de la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe – XVIe siècle ». Dans son enseignement et ses publications, il cherche à reconfigurer une histoire des pouvoirs depuis le Moyen Âge. Le Pr Patrick Boucheron a récemment engagé une réflexion sur la peste noire, et plus particulièrement sur la mise à l’épreuve de la capacité des sociétés humaines à faire face à la mort de masse.

Hervé Mazurel

 

Hervé Mazurel est Maître de conférences HDR en histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne, où il est également membre du Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche « Sociétés, sensibilités, Soin » (LIR3S). Hervé Mazurel s’intéresse principalement à l’histoire du corps, des sensibilités et des imaginaires. Aux éditions La Découverte, il vient de faire paraître L’inconscient ou l’oubli de l’histoire. Profondeurs, métamorphoses et révolutions de la vie affective.

Stéphanie Vandentorren

 

Stéphanie Vandentorren est épidémiologiste, docteure en médecine et en sciences. Elle est coordinatrice programme inégalités sociales de santé à Santé publique France et chercheure affiliée à l’Université de Bordeaux. Ses travaux portent sur les déterminants sociaux de santé, notamment auprès de populations en situation de vulnérabilité, et ont porté sur la santé mentale (familles sans domicile, victimes et intervenants des attentats de 2015 et plus récemment vécu des enfants lors du premier confinement lié à l’épidémie de Covid-19).

Alessandra Mapelli

 

Alessandra Mapelli est psychologue clinicienne au sein du service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent à l’hôpital Avicenne (AP-HP). Son champ d’expertise couvre la prise en charge des mineurs de retour de zone d’opérations de groupements terroristes. Alessandra Mapelli et Maurween Morau ont écrit sur les enjeux et modalités de la prise en charge psychologique des enfants de djihadistes.

Maurween Veyret-Morau

 

Maurween Veyret-Morau est psychologue clinicienne au sein du service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent à l’hôpital Avicenne (AP-HP). Son champ d’expertise couvre la prise en charge des mineurs de retour de zone d’opérations de groupements terroristes. Alessandra Mapelli et Maurween Morau ont écrit sur les enjeux et modalités de la prise en charge psychologique des enfants de djihadistes.

Sarah Gensburger

 

Sarah Gensburger est Directrice de recherche au CNRS et directrice adjointe de l’Institut des Sciences sociales du Politique (UMR 7220). Conduits sous un angle interdisciplinaire en sciences humaines et sociales, ses travaux questionnent la dynamique sociale de la mémoire. Sarah  Gensburger  a notamment travaillé sur le processus de mémorialisation à la suite des attaques terroristes à Paris en 2015 ou encore après la Shoah.

Rina Kojima

 

Rina Kojima est docteure en sociologie et post-doctorante à l’Université Gustave Eiffel, au sein du Laboratoire Techniques Territoires et Sociétés (LATTS). Rina Kojima a développé une expertise au sujet des conséquences sociales de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Son champ d’intervention porte sur les situations de risques et de catastrophes, ainsi que sur le concept de reconstruction. Son post-doctorat a reçu un financement du Cn2r dans le cadre de l’appel à projets 2020.

Luigi Flora

 

Luigi Flora est docteur en sciences de l’éducation et chercheur en sciences sociales dans le domaine de la santé. Il est codirecteur patient du Centre d’Innovation du Partenariat avec les Patients et le Public (CI3P) à l’Université Côte d’Azur, anime la Communauté de personnes à l’épreuve de psychotraumatisme du Cn2r en tant que spécialiste des savoirs expérientiels et du partenariat entre professionnels de la santé et patients et collabore à deux chaires de recherche au Canada (1,2).

Et les membres de la communauté de personnes à l’épreuve de psychotraumas

Composée de personnes ayant subi, de manière directe ou indirecte, un ou plusieurs événements traumatogènes et en ayant gardé ou en gardant encore des séquelles sous la forme d’un syndrome psychotraumatique, les membres de la communauté sont en mesure de mobiliser et d’apporter leur savoir expérientiel. L’objectif est de valoriser l’expertise de vie avec un ou des psychotraumatismes et ainsi mobiliser les membres de la communauté pour participer, selon leur disponibilité et leurs savoirs expérientiels acquis, aux différentes actions menées par le Cn2r.

Discutants

Denis Peschanski

 

Denis Peschanski est Directeur de recherche au CNRS en histoire, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et, depuis une quinzaine d’années, des sciences de la mémoire dans une approche transdisciplinaire. Il a publié de nombreux travaux sur la mémoire et la mémorialisation et préside les conseils scientifiques du Mémorial de Caen et du Mémorial du Camp de Rivesaltes. Denis Peschanski est également co-responsable scientifique du Programme 13-Novembre visant à étudier dans la longue durée (2016-2026) la construction et l’évolution de la mémoire des attentats de 2015.

©Adrien Lachapelle

Nathalie Prieto

 

Nathalie Prieto est psychiatre et médecin légiste, praticien hospitalier pour les Hospices Civils de Lyon (HCL) ; elle est responsable de la cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) et du centre régional du psychotraumatisme (CRP) de la région Auvergne Rhône-Alpes. Le Dr Nathalie Prieto est aussi psychiatre référente nationale de l’urgence médico-psychologique.

Organisateurs

Guillaume Vaiva

 

Guillaume Vaiva est Professeur des Universités (Université de Lille) et chef de service de psychiatrie adulte du pôle de psychiatrie, médecine légale et médecine pénitentiaire du CHU de Lille.  Il a initié et développé le dispositif VigilanS, qui promeut le « rester en lien » pour prévenir la réitération suicidaire, comme une des facettes d’une politique multimodale de prévention du suicide. Aux côtés du Pr Thierry Baubet, le Pr Guillaume Vaiva est porteur scientifique du Centre national de ressources et de résilience (Cn2r).

Thierry Baubet

 

Thierry Baubet est Professeur des Universités (Université Sorbonne Paris Nord) et chef du service psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Avicenne (AP-HP). Ses champs d’analyse et d’intervention principaux sont la psychiatrie transculturelle et le traumatisme psychique. Aux côtés du Pr Guillaume Vaiva, le Pr Thierry Baubet est porteur scientifique du Centre national de ressources et de résilience (Cn2r).

Theme Tweaker by Unreal